papillon

Articles

La PôZ à Cozance, en 2017

  • Les dates 2017:
    En janvier,
    changement de date, ce sera le 21 (pour être agréable aux ornithologues de toutes plumes,
    En février, ce sera le 11 et en mars, le 4 (samedi bien sûr, de 10 à 12 ou à peu près)
  • Il faudra bien en parler un jour !
  • UN livre d’Emanuele Coccia :  Quand les végétaux créent le monde, paru en 2016. Une réflexion sur le rôle éminent des végétaux dans le développement de la vie.

    ARCHIVES :

PôZ du 161216, par 10 Pôzeurs

– ProPoZitions de lecture:

Insectopédie de Hugues Rafles ; qui s’attache à explorer l’univers vivant à travers nos rapports aux insectes. Que font-ils de nous ? Que faisons-nous d’eux ? Comme le dit la présentation, c’est une vaste enquête sur l’immensité du monde, au travers du tout petit, de l’insignifiant.

Littéralement insectopédie doit signifier quelque chose comme s’instruire sur les insectes.

Des vers de terre et des hommes de Marcel B.Bouché, aux éditions Actes-Sud.

Ne pas se laisser abuser par le titre, Steinbeck n’est pas le père spirituel de cet ouvrage ; même s’il avait lui aussi du cœur à l’ouvrage.

On est un peu dans la même veine que ‘Insectopédie’, il s’agit de réhabiliter le misérable ver de terre, le vermisseau ; il s’agit de montrer que la connaissance doit aussi regarder sous ses pieds pour progresser. A n’en pas douter, abandonnant de sa superbe et s’intéressant enfin aux petites choses, l’humanité progresse à grands pas.

« Le sol, une merveille sous nos pieds », de Guénola Pérès. Pour ceux qui cherchent la richesse et bien il y a de l’espoir car ce livre montre toute les richesses contenues dans le sol et toutes les solutions qu’il offre pour se nourrir, lutter contre les inondations, fournir des matériaux de constructionn se maintenir en bonne santé… On est tout de suite enrichi par ces révélations..

Pour finir de lire en relevant la tête …

Biodiversité des Alpes, l’inventaire sans frontières- Mercantour Alpi marittime, de Francine Brondex et Lise Barnéoud.

Un travail d’inventaire systématique sur un territoire , mené par trois cent cinquante taxonomistes (genre de naturalistes très bons dans l’identification des espèces, je présume) , en 2007. Ce fut le premier mené en Europe, qui eut pour résultat d’observer plus de 12000 espèces, alors qu’on n’en connaissait jusque là environ sept mille. Richesse de la biodiversité !

Prises de PoZitions…

Autour des mesures compensatoires.

Les mesures compensatoires c’est bien, mais est-on sûr de leur pérennité?

Ben en fait à dit l’un, çà ne marche pas forcément bien ; il faut déjà trouver des terrains et ceux-ci peuvent se trouver dispersés et lointains ; sans compter que dans certains cas, bien connus,  cette disposition n’est toujours pas appliquée.

Disons alors que c’est bien dans le principe, enfin non, ce n’est qu’un moindre mal -, mais encore faut-il que ce principe passe dans la réalité.

On peut aussi se demander si la compensation est un principe durable ; viendra bien un jour où on ne trouvera rien pour compenser. Enfin, une juste compensation est extrêmement difficile à mesurer. D’où l’importance d’avoir des associations vigilantes et et de chercher l’appui des élus.