papillon

Articles

Comptage Wetlands 2017

Voici les résultats de notre comptage Wetlands 2017 à la Vallée Bleue (Montalieu/Serrières-de-Briord). Rappelons que cette opération internationale existe depuis des décennies : un week-end de mi-janvier, des milliers d’ornithologues anglais, allemands, néerlandais, français…. recensent en même temps toutes les espèces d’oiseaux d’eau hivernants sur des sites aquatiques  intéressants (lacs, étangs, fleuves…), toujours les mêmes mais bien répartis au niveau national. Cela permet d’avoir, année après année, une photographie des effectifs européens, mais aussi nationaux, régionaux et départementaux avec bien évidemment en arrière-plan un but de protection.

Une alerte météo et d’importantes chutes de neige nous ont obligés cette année à reporter l’opération du samedi 14 au dimanche 15 janvier où les conditions étaient bien meilleures malgré un peu de brume gênante par moments. Cela a malheureusement empêché plusieurs personnes de nous rejoindre.

Une bonne cuvée pour cette nouvelle année : beaucoup d’oiseaux (2 418) et pas mal d’espèces (19).

Une curiosité, la présence d’un Cygne noir (Cygnus atratus) – une espèce australienne probablement échappée de captivité – un peu perdu au milieu de ses 272 congénères blancs (alias Cygnes tuberculés, un record pour ce site!).

Ont retenu notre attention : 4 Canards siffleurs (Anas penelope), un joli groupe de 8 Harles bièvres (Mergus merganser) et, surtout, un magnifique mâle de Harle piette (Mergus albellus) qui faisait ses courses au milieu de centaines de Foulques. Par contre, cette année, et comme depuis 2014, nous n’avons pas recroisé la petite troupe de Bernaches nonnettes (Branta leucopsis) qui se faisait auparavant admirer assez régulièrement sur le site.

Ainsi, pour la famille des Anatidés (canards, oies…), nous avons compté 869 oiseaux de 11 espèces, ce qui est honorable.

Un gros contingent de Foulques macroules (Fulica atra) de 1394 joyeux oiseaux plongeurs a comme d’habitude posé un redoutable défi aux valeureux compteurs (bravo Jean-Jacques !).

Des Grèbes (6 Huppés et 54 Castagneux), des Hérons (12 Huppés et  5 Grandes Aigrettes) et des Grands Cormorans (42), quelques Laridés (34 Mouettes rieuses et 2 Goélands leucophées) ont complété ce panorama de l’avifaune aquatique.

Christophe Grangier